Le premier site de baignade « en eau libre » de Paris a été inauguré mardi.

Malgré des questions sur la propreté de l’eau, les baigneurs se réjouissent de la gratuité du lieu.

C’est donc au pied de vieux immeubles des années 1970, que le premier site de baignade « en eau libre » de la capitale a été inauguré par la maire socialiste Anne Hidalgo.

« C’était un rêve, il se réalise », a déclaré l’élue, saluant la concrétisation de ce projet vieux de dix ans, visant à assainir l’eau usée des stations d’épuration et celle des égouts. Après « des années d’effort », le taux de« bactéries intestinales », a diminué. Si bien que, depuis deux ans, l’eau a atteint une qualité permettant la baignade dans le bassin de La Villette.

Les consignes de sécurité sont distillées au mégaphone par des maîtres-nageurs et des agents techniques qui font aussi de la pédagogie, en assurant aux baigneurs qu’ils peuvent« boire la tasse sans inquiétude ». 

Seule contrainte, pour des raisons de sécurité et de salubrité, la ville impose de ne pas dépasser les chiffres de 300 baigneurs dans les trois bassins, soit 470 personnes en même temps sur le site, et 1 000 individus par jour.

Petit bémol, qui sera peut être réglé avec l’aggrandissement du site, mais ce ne sera pas pour cet été.