Le très ambitieux projet de train à très grande vitesse de la société Hyperloop One a réalisé, avec succès, un premier test grandeur nature sur une distance de 500 mètres.

Pour rappel Hyperloop est l’un des très ambitieux projets du milliardaire Elon Musk (déjà propriétaire de Tesla et de SpaceX).

Il s’agit un mode de transport futuriste de train à lévitation se déplaçant dans un tube dépressurisé. Très écologique et rapide, le projet peut, en théorie, être plus rapide qu’un avion. Le premier test réalisé hier confirme tout le potentiel du projet*.

Le test, qui s’est déroulé sur une distance de 500 mètres, a permis au châssis, pendant les 5 secondes qu’ont duré le test, d’atteindre la vitesse de 112 km/h en lévitation et dans un tube à très basse pression. Ce test avait pour objectif de s’assurer du fonctionnement du moteur, de la pompe à vide qui crée une dépression dans le tube, la lévitation magnétique ainsi que le frein électromagnétique du futur train Hyperloop.

Un très gros succès pour les ingénieurs de l’équipe et une grosse avancée pour le projet. Après ces 500 premiers mètres parcourus avec succès, il reste cependant encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir propulser des passagers ou des marchandises à une rapidité proche de la vitesse supersonique sur de longues distances.

La journée d’hier a aussi été l’occasion pour Hyperloop One de présenter son prototype extrêmement aérodynamique de capsule qui devrait constituer le train et que vous pouvez voir sur l’image en entête.

Une journée a marquer donc d’une pierre blanche pour l’entreprise d’Elon Musk.

*Voici un courte vidéo de l’exploit en version anglaise